couverture
La question coloniale dans « l’Humanité »
(1904-2004)
Parution : 21/04/2005
ISBN : 9782843031106
Format papier : 608 pages (170 × 240 mm)
30.00 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 
Ce n’est pas seulement de l’histoire du socialisme, puis du communisme français, qu’il s’agit ici. C’est de l’histoire de la France, présente un temps sur les cinq continents ; c’est de l’histoire du monde, car l’expansion coloniale, les guerres et les solidarités anticolonialistes, si elles ont lourdement pesé jusque dans un passé récent, ont aussi donné un visage à ce début de XXIe siècle, entre mondialisation et altermondialisme.
L’Humanité, fondée en avril 1904 par Jean Jaurès, devenue au lendemain du congrès de Tours, en 1920, le porte-parole du courant communiste, a naturellement été intensément confrontée tout au long du siècle écoulé à la question coloniale, à l’exploitation et à la violence qui y sont associées.
Le choix d’articles, les notes et commentaires d’Alain Ruscio, spécialiste de l’histoire coloniale française, restituent la continuité d’un engagement collectif anticolonialiste sans équivalent par sa durée et sa détermination ; ils montrent aussi à quel point cet engagement a plus d’une fois été menacé par des tentations d’accommodement, voire de renoncement, ou des bouleversements historiques qui venaient brouiller les repères familiers du combat.
Au fil des pages, on croisera les signatures de dirigeants socialistes et communistes, le grand Jaurès, bien sûr, Léon Blum, l’étonnant Hô Chi Minh, mais aussi Marcel Cachin, Maurice Thorez, André Marty, Paul Vaillant-Couturier, Roland Leroy…, de journalistes de qualité, Gabriel Péri, Pierre Courtade, Madeleine Riffaud, Robert Lambotte, Yves Moreau, Jean-Émile Vidal…, d’intellectuels de renom, militants ou compagnons de route, Anatole France, Octave Mirbeau, Charles-André Julien, Henri Barbusse, Charles Vildrac, Romain Rolland, Paul Éluard, Aragon, Roger Vailland…
Réalisation : William Dodé