couverture
Gabriel Péri
Un homme politique, un député, un journaliste

Suivi de Ma vie et de Paroles communistes, paroles françaises, de Gabriel Péri.
Avec douze pages de photos et illustrations en couleurs, et des poèmes d’hommage à Gabriel Péri.

Parution : 01/09/2011
ISBN : 9782843031311
Format papier : 288 pages (140 x 225 mm)
22.30 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 

Combien de rues, de places, d’avenues Gabriel Péri ? Plusieurs centaines du Midi jusqu’au Nord: « 1902–1941, fusillé par les nazis », au choix « député », « résistant », quelquefois « communiste », rarement « journaliste ». Tant d’hommages, d’appels au souvenir ne nous disent donc que peu de chose sur la vie du héros éponyme de ces petites plaques d’émail bleu.
Héros de la Résistance, modèle de fidélité à son parti, référence de l’esprit critique, journaliste engagé, député dandy, porte-drapeau des antimunichois silencieux face au pacte germano-soviétique : beaucoup de questions naissent à l’exposé de cette vie et du mythe qui s’en est suivi. L’historien Alexandre Courban en fait venir au jour d’autres encore : intellectuel sans le bac, membre de la direction du PCF à éclipses, amoureux de son Midi, entre Toulon et Marseille, élu en Seine-et-Oise…
Ce livre est la première biographie de Gabriel Péri. Fruit d’une longue recherche puisque l’auteur consacra ses travaux universitaires, notamment sa thèse, à « l’Humanité », journal pour lequel Gabriel Péri écrivit de 1924 à 1939 des milliers d’articles et dont il dirigea la rubrique de politique étrangère. La complexité de cet homme est prise comme matière même, elle organise le récit qui nous découvre l’embrouillement des temps qu’il a vécus et tenté de changer. On saisit la singularité du personnage en même temps que son immersion profonde dans l’époque.

Sommaire

Introduction

Chapitre premier. Péri, de Marseille (février 1902-décembre 1920)
Au bord de la Méditerranée. — Sur les bancs du lycée. — Parmi les combattants

Chapitre II. Ouvrier de la Révolution (janvier 1921-septembre 1924)
Secrétaire des Jeunesses communistes à Marseille. — Dirigeant national des Jeunesses communistes. — Délégué régional du Parti communiste

Chapitre III. Journaliste à l’Humanité (octobre 1924-mai 1929)
Acteur de la bolchevisation. — Chef de rubrique. — Spécialiste des questions internationales. — Sous surveillance

Chapitre IV. Tribulations d’un communiste (juillet 1929-décembre 1933)
À la prison de la Santé. — De Marseille à Argenteuil. — Retour au comité central. — Départ pour l’Extrême-Orient

Chapitre V. Militant du Front populaire (février 1934-septembre 1939)
Lettres d’Indochine et d’ailleurs. — Aux avant-postes du Front populaire. — Porteparole officiel. — « Tempête sur l’Europe »

Chapitre VI. Hors-la-loi (septembre 1939-décembre 1941)
Clandestin. — Prisonnier. — Fusillé

Chapitre VII. Mémoires de Gabriel Péri (de la Libération à nos jours)
Donner corps à la mémoire du disparu. — Prolonger le souvenir du militant. — Esquisser le portrait du combattant assassiné. — Le temps des héritiers

Conclusion

Annexes
Ma vie, par Gabriel Péri
Paroles communistes, paroles françaises, par Gabriel Péri

Poèmes
La Rose et le Réséda, Louis Aragon. — Ballade de celui qui chanta dans les supplices, Louis Aragon. — Légende de Gabriel Péri, Louis Aragon. — Gabriel Péri, Paul Éluard. — Tombeau de Gabriel Péri, Loys Masson. — In memoriam G. P., Lucien Sheler. — Mémoire de Péri, Pierre Emmanuel. — Souvenir, Eugène Guillevic. — Gabriel Péri, Nazim Hikmet

Présentation des sources

Table des matières du hors-texte.

Réalisation : William Dodé