Dans la collection « Philosopher »

couverture
Vincent Chanson, Alexis Cukier et Frédéric Monferrand - Vincent Chanson - Alexis Cukier - Frédéric Monferrand
La Réification
Histoire et actualité d’un concept critique

Parution : 20/02/2014

ISBN : 9782843032493

Format papier
396 pages (140 x 225 mm) 28.00 €
Commander Livre papier Lire en ligne Format PDF Format EPUB Accès libre Lire en ligne PDF EPUB

Le capitalisme est une totalité qui produit des effets dans toutes les sphères de la vie. Le concept de réification, élaboré par Georg Lukács pour désigner « le fait qu’un rapport, une relation entre personnes, prend le caractère d’une chose », permet d’en rendre compte et de critiquer la réduction des individus à de simples fonctions de la reproduction sociale, ainsi que la domination qu’y exercent la marchandise, la division du travail, l’État, le droit formel et la bureaucratie, sur les pratiques et les formes de vie.

La Réification réunit les contributions de philosophes qui interrogent l’histoire et l’actualité de ce concept dans la perspective d’une critique du capitalisme contemporain. Y sont expliquées, discutées et réactualisées les théories de la réification à l’œuvre dans les marxismes et les théories sociales critiques, depuis Marx, Weber et Lukács jusqu’à Adorno, Lefebvre, Sartre, Honneth, Žižek et les théories queer et féministes.

Cet ouvrage collectif, en montrant au-delà des théories philosophiques et sociologiques habituelles que le capitalisme est une forme sociale totale, porte un éclairage original dans les débats contemporains sur le capitalisme et son dépassement.

Marco Angella est docteur en philosophie. Ses recherches portent sur la théorie critique, le capitalisme et la psychanalyse, et plus particulièrement sur la théorie de la reconnaissance d’Axel Honneth. Il est l’auteur d’une monographie sur Axel Honneth à paraître aux Presses universitaires de Paris-Ouest.

Bruce Bégout est philosophe, essayiste et écrivain, maître de conférences à l’université Bordeaux-III. Ses recherches portent sur la phénoménologie, la vie quotidienne et la ville. Il a notamment publié La Généalogie de la logique : Husserl, l’antéprédicatif et le catégorial (Vrin, Paris, 2000), La Découverte du quotidien. Éléments pour une phénoménologie du monde de la vie (Allia, Paris, 2005), Zéropolis. L’expérience de Las Vegas (Allia, Paris, 2002), Suburbia (Éditions Incultes, Paris, 2013) et L’Accumulation primitive de la noirceur (Allia, Paris, 2014).

Aurélien Berlan est docteur en philosophie, enseignant vacataire et traducteur. Son travail porte sur la théorie critique et la critique de la culture et de la modernité, particulièrement dans la sociologie classique allemande. Il a notamment publié La Fabrique des derniers hommes. Retour sur le présent avec Tönnies, Weber et Simmel (La Découverte, Paris, 2012).

Félix Boggio Éwanjée-Épée est doctorant en économie à l’université Paris-XIII au Centre d’économie de Paris-Nord et membre du comité éditorial de Contretemps.eu. Ses recherches portent sur les théories du comportement dans la pensée économique hétérodoxe. Il a notamment coordonné Race et capitalisme (avec Stella Magliani-Belkacem, Syllepse, Paris, 2012) et coécrit Les Féministes blanches et l’Empire (avec Stella Magliani-Belkacem, La Fabrique, Paris, 2012).

Vincent Chanson est doctorant en philosophie, chargé de cours à l’université Paris-Ouest Nanterre, membre du laboratoire Sophiapol. Son travail porte sur l’esthétique et la théorie critique, plus particulièrement sur Adorno et la critique de l’économie politique. Il a publié des articles, notamment sur Fredric Jameson et les écrits sociologiques d’Adorno, ainsi que de nombreux comptes rendus d’ouvrages.

Vincent Charbonnier est chargé de médiation et d’appui scientifiques à l’IFÉ-ENS de Lyon et membre de l’équipe responsable du séminaire « Marx au xxie siècle : l’esprit et la lettre ». Doctorant en philosophie (université Toulouse-II), ses recherches portent sur les marxismes critiques, de Lukács à Sartre en passant par Vygotski. Il a notamment dirigé avec Eustache Kouvélakis la publication de Sartre, Lukács, Althusser. Des marxistes en philosophie (PUF, Paris, 2005), et a publié de nombreux articles, dont une contribution dans Emmanuel Barot (sous la direction de), Sartre et le marxisme, La Dispute, Paris, 2011.

Alexis Cukier est doctorant en philosophie à l’université Paris-Ouest Nanterre, membre du laboratoire Sophiapol et ATER à l’université de Poitiers. Ses recherches portent sur la philosophie sociale, les théories critiques du travail, du néolibéralisme et de la démocratie, et leurs fondements psychologiques et sociologiques. Il a dirigé avec Patricia Attigui la publication des Paradoxes de l’empathie. Philosophie, psychanalyse et sciences sociales (CNRS Éditions, Paris, 2011), avec Fabien Delmotte et Cécile Lavergne, celle d’Émancipation. Les métamorphoses de la critique sociale (Éditions du Croquant, Brignais, 2013), et a publié des articles dans des revues et des ouvrages collectifs.

Franck Fischbach est philosophe, professeur à l’université de Strasbourg, membre du comité éditorial de la revue Actuel Marx. Il travaille à l’élaboration d’une philosophie sociale et à une critique du capitalisme s’inscrivant dans le sillage de Hegel, de Marx, de l’école de Francfort et de Heidegger, en discussion avec les pensées critiques contemporaines. Il a notamment publié, en rapport avec la thématique de cet ouvrage, L’Être et l’acte. Enquête sur les fondements de l’ontologie moderne de l’agir (Vrin, Paris, 2002), La Production des hommes. Marx avec Spinoza (PUF, Paris, 2005), Sans objet. Capitalisme, subjectivité, aliénation (Vrin, Paris, 2009), Manifeste pour une philosophie sociale (La Découverte, Paris, 2009), La Privation du monde. Temps, espace et capital (Vrin, Paris, 2011), et La Critique sociale au cinéma (Vrin, Paris, 2012).

Anselm Jappe est chargé de cours à l’Académie des beaux-arts de Frosinone (Italie) et membre associé au laboratoire Sophiapol. Il travaille à l’élaboration d’une critique radicale du capitalisme qui met en son centre la valeur et ses effets destructeurs sur le monde social et les subjectivités. Il a notamment publié Guy Debord (Denoël, Paris, 2001), Les Aventures de la marchandise. Pour une nouvelle critique de la valeur (Denoël, Paris, 2003) et Crédit à mort. La décomposition du capitalisme et ses critiques (Nouvelles éditions Lignes, Paris, 2011).

Christian Lazzeri est philosophe, professeur à l’université Paris-Ouest Nanterre, membre du laboratoire Sophiapol. Ses recherches portent sur la philosophie politique classique et contemporaine, l’épistémologie des sciences sociales et les théories de la reconnaissance. Il a notamment publié Force et justice dans la politique de Pascal (PUF, Paris, 1993), Droit pouvoir et liberté : Spinoza critique de Hobbes (PUF, Paris 1998), La Reconnaissance aujourd’hui (avec Alain Caillé, CNRS éditions, Paris, 2009), dirigé avec Soraya Nour la publication de Reconnaissance, identité, intégration (Presses uni­ver­si­taires de Paris Ouest, Nanterre, 2009), et publié de nombreux articles.

Frédéric Monferrand est doctorant en philosophie à l’université Paris-Ouest Nanterre, membre du laboratoire Sophiapol et ATER à l’université de Rouen. Ses recherches portent sur les marxismes, l’ontologie sociale et les théories critiques du capitalisme. Il a publié des articles dans des ouvrages collectifs tels que Situations de Sartre (sous la direction de Claire Pagès et Marion Schumm, Éditions Hermann, Paris, 2013).

André Tosel est philosophe, professeur émérite à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Ses recherches portent sur la philosophie politique classique de Spinoza à Kant, sur Marx et l’histoire du marxisme, notamment Labriola, Gramsci et Althusser, ainsi que sur la mondialisation. Il a publié de nombreux ouvrages, dont Spinoza ou le crépuscule de la servitude. Essai sur le traité théologico-politique (Aubier, Paris, 1984), Marx et sa critique de la politique (avec Étienne Balibar et Cesare Luporini, Maspero, Paris, 1979), Praxis. Vers une refondation en philosophie marxiste (Messidor/Éditions sociales­, Paris, 1984), Marx en italiques. Aux origines de la philosophie italienne contemporaine (Trans Europ Repress, Mauvezin, 1991), L’Esprit de scission. Études sur Marx, Gramsci et Lukács (Annales Littéraires de Besançon, Les Belles Lettres, Paris, 1991), Le Marxisme du xxe siècle (Syllepse, Paris, 2009), Un monde en abîme. Essai sur la mondialisation capitaliste (Kimé, Paris, 2008), et Scénarios de la mondialisation culturelle, tome I : Du retour du religieux, tome II : Civilisations, cultures, conflits (Kimé, Paris, 2011).

Alexis Cukier est philosophe, co-directeur de plusieurs ouvrages collectifs dans les domaines de la théorie sociale et de la philosophie politique. Il est militant d’Ensemble (Front de gauche) et l’un des animateurs du collectif unitaire « Avec les Grecs » et de la campagne française de mobilisation et de soutien en faveur du peuple grec.

up
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net
Graphisme : T–D