couverture
Les métamorphoses du contrôle social
Postface de Loïc Wacquant
Parution : 20/09/2012
ISBN : 9782843032110
Format papier : 262 pages (140 x 225 mm)
24.00 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

Lire en ligne 
PDF 
EPUB 

Sous la direction de Romuald Bodin, avec les contributions de Jean-Charles Basson, Sonia Combe, Étienne Douat, Vincent Dubois, Fabrice Fernandez, Nicolas Fischer, Bertrand Geay, Gérard Neyrand, Olivier Paquereau, Gaël de Peretti, Laurence Proteau, Grégory Salle, Laurent Solini, Hélène Stevens, Jérôme Valluy, Nadège Vezinat, Loïc Wacquant, Laurent Willemez

Le contrôle social des individus et des populations se transforme. Au travail, à l’école, dans le domaine de l’action sociale, la logique sécuritaire ne tend-elle pas à se généraliser ? Mais toutes les formes de contrôle ne sont-elles que coercition ? Et quelles sont les formes de résistance à ces évolutions ?

Les auteurs, sociologues, politistes et historiens, présentent et analysent les résultats d’enquêtes concernant les nouvelles réglementations et catégories qui définissent le contrôle social, mais aussi les dispositifs qui les mettent en œuvre et les pratiques ordinaires qui parfois s’y opposent. Ils éclairent et mettent en regard les enjeux sociaux liés aux transformations du contrôle dans les domaines de la statistique publique et du travail social, de la surveillance des salariés, des immigrés et des élèves, des institutions pénitentiaires et médico-sociales. Ils montrent comment ces métamorphoses du contrôle social doivent être comprises dans les récentes évolutions de l’économie, du travail et de l’État, liées au néolibéralisme.

Cet état des lieux, nuancé et engagé, éclaire la bataille politique qui confronte le souci de préserver les libertés individuelles fondamentales à celui d’assurer la sécurité civile ou l’efficacité des organisations. Appelant à renouveler, en théorie et en pratique, notre approche du contrôle social, il s’adresse aux citoyens, chercheurs et militants qui souhaitent mieux comprendre, pour les réformer ou s’y opposer, les diverses formes contemporaines du contrôle des individus et des populations.

Table des matières

Introduction. Usages et enjeux du contrôle social, par Romuald Bodin
Les différents usages de la notion
Fausses oppositions et point de rencontre
La construction d’un modèle opératoire
Un ouvrage collectif, trois niveaux d’analyse

Première partie. La société et l’État face à la tentation du contrôle

Chapitre premier. La fraude sociale : la construction politique d’un problème public, par Vincent Dubois
Les prolongements politiques du tournant gestionnaire
La conjoncture politique de l’officialisation d’un problème
Structuration d’un enjeu et formalisation d’une politique

Chapitre II. Contrôler ou informer ? L’indépendance de la statistique publique en question, par Gaël de Peretti
Le politique court-circuite le débat public sur la statistique publique
L’incidence du contexte sécuritaire sur la statistique publique
Une multiplication des atteintes du politique à l’indépendance de la statistique publique

Chapitre III. Immigration et xénophobie d’État : une histoire ancienne, par Jérôme Valluy
Qu’est-ce que la xénophobie d’État ?
Des racines historiques séculaires
Comment lutter contre la xénophobie d’État ?

Chapitre IV. Euphémisation du pouvoir de surveillance patronale, droit du travail et résistance, par Laurent Willemez
« Absolutisme patronal » et résistances collectives
De l’euphémisation du pouvoir patronal à l’individualisation de la contestation

Chapitre V. Perspective historique : arbitraire et surveillance politique en RDA, par Sonia Combe
« Les archives nous appartiennent ! »
Réprimer, surveiller, neutraliser
Des « obsessions sécuritaires névrotiques »
Figures du refus
La surveillance, une fin en soi

Deuxième partie. Nouvelles catégories, nouveaux dispositifs, nouvelles réglementations

Chapitre VI. De la privatisation de la gestion pénitentiaire à la redéfinition de la question carcérale, par Grégory Salle
Retour vers le futur : le coup de force des années 1980
Derrière l’arbre de la privatisation, la forêt d’une rationalisation gestionnaire
Une extension (de moins en moins) rampante
Une pierre à l’édifice de la société de marché
Les métamorphoses de la question carcérale

Chapitre VII. Rationalisation du champ socio-éducatif et naturalisation des inégalités, par Romuald Bodin
Précarisation et nouvelle pauvreté
Rationalisation et mise en ordre du social
Des transformations aux effets paradoxaux
Les métamorphoses de la question du handicap (et ses conséquences)
Le retour du « naturel »

Chapitre VIII. Centre de rétention administrative : passé et présent d’une machine à expulser, par Nicolas Fischer
De l’internement administratif aux camps pour étrangers
La complexe institutionnalisation des centres de rétention administrative
La gestion différentielle de l’immigration : du micro-fonctionnement du centre de rétention
administrative au « tri » général des migrants au sein de l’espace Schengen

Chapitre IX. Le corps de l’enfant et la rénovation de la biopolitique, par Gérard Neyrand
Le rapport de l’Inserm de 2005 comme révélateur du retour de la biopolitique
Les étapes de la remédicalisation du corps enfantin

Chapitre X. Insérer et punir : la pénalisation scolaire, par Bertrand Geay
L’ordinaire du maintien de l’ordre scolaire entre « main droite » et « main gauche » de l’État
L’économique, le scolaire et le pénal
Le savant, le politique et le « sauvageon »

Chapitre XI. Management par le « développement personnel » et injonction à l’autonomie, par Hélène Stevens
Substituer le registre de l’autonomie au registre du contrôle
Substituer le client au chef
Substituer l’autocontrôle au contrôle
Déposséder les salariés des sources de leur autonomie professionnelle et promouvoir l’« entreprise de soi »
Au coeur du dispositif : intérioriser les nouvelles règles du jeu managérial
Les ambivalences des pratiques managériales contemporaines

Troisième partie. Pratiques ordinaires de contrôle social

Chapitre XII. L’« hyperactivité forcée » comme mode de gestion des jeunes détenus, par Laurent Solini et Jean-Charles Basson
Les temps collectifs : un dispositif disciplinaire de « normation »
L’appropriation des temps collectifs par le mineur détenu

Chapitre XIII. Un contrôleur contrôlé ? Ethnographie du travail en mission locale, par Olivier Paquereau
Le conflit des générations : un rapport au public qui a fortement évolué
La rationalisation objectivée : le logiciel Parcours 3

Chapitre XIV. À la croisée des fichiers : élève ou délinquant, il faut choisir, par Laurence Proteau
Les fichiers buissonniers
Position mineure et dispositions à s’engager dans le partenariat
Météorologie policière : profilage des populations et prévision des risques

Chapitre XV. Détention sous influence : responsabiliser les usagers de drogue en maison d’arrêt, par Fabrice Fernandez
Participer en toute indépendance ?
L’injonction à l’autonomie
L’injonction à l’authenticité pour atteindre la transparence

Chapitre XVI. Contrôler l’absentéisme scolaire : entre injonctions politiques et pratiques institutionnelles, par Étienne Douat
La montée du paradigme sécuritaire dans et autour de l’école : un processus très rapide
L’école comme espace de contrôle des corps indociles
Dresser, surveiller, ficher, ou comment récupérer « les irrécupérables »
Ce que l’école fait des injonctions politiques
Pratiques de résistance

Chapitre XVII. Conseillers financiers de la Poste sous surveillance : contrôle organisationnel et résistance des agents, par Nadège Vezinat
Contrôles a priori et a posteriori du travail
Une surveillance indirecte grandissante
Résistance des conseillers financiers

Postface. La fabrique de l’État néolibéral : insécurité sociale et politique punitive, par Loïc Wacquant
Lorsque « workfare » et « prisonfare » se rejoignent
Vers une spécification sociologique du néolibéralisme

Réalisation : William Dodé