couverture
Le Cinéma. Travail et organisation
Parution : 26/04/2013
ISBN : 9782843032370
Format papier : 240 pages (120 x 201 mm)
17.00 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

Lire en ligne 
PDF 
EPUB 

L’industrie française du cinéma connaît d’importants bouleversements: redéfinition des règles de financement des films, passage aux techniques numériques pour le tournage, la postproduction et la diffusion en salle… Pour mieux saisir ces transformations et leurs enjeux, cet ouvrage analyse l’évolution des métiers et des circuits de l’industrie cinématographique.

Comment se concrétisent les projets de film ? Les contraintes économiques de la production peuvent-elles s’adapter aux choix esthétiques des réalisateurs? De quelle manière s’organise la division du travail qui mobilise tant de métiers différents ?

Les auteurs ont mené une vaste enquête sur les conditions de la fabrication des films aujourd’hui en France. Du documentaire au long métrage de fiction, de la conception d’un film à sa fabrication proprement dite, ils donnent une vision précise de l’organisation du cinéma français. Ils proposent des éclairages inédits sur la contribution centrale de professionnels souvent laissés dans l’ombre (producteurs, distributeurs, agents, techniciens, etc.), ainsi que des pistes de réflexion sur les transformations des métiers de la culture et plus généralement du salariat.

Ce livre intéressera tous ceux qui, sociologues du travail ou de la culture, étudiants ou amateurs de cinéma, professionnels du secteur ou responsables des politiques culturelles, cherchent à mieux saisir la réalité complexe de l’industrie contemporaine du cinéma.

Table des matières

Introduction
Gwenaële Rot et Laure de Verdalle

Chapitre premier. Le travail de développement
Laure de Verdalle
Le développement, du projet à l’écriture
Des logiques de pari inscrites dans des économies spécifiques

Chapitre 2. Financer le cinéma
Laure de Verdalle
Non pas « une », mais « des » économies du long-métrage
S’adapter pour fabriquer

Chapitre 3. L’étape de la distribution
Audrey Mariette
Le poids des distributeurs dans la production des films
Dépendances réciproques à l’étape de la commercialisation

Chapitre 4. Filmer à tout prix. Le cas du documentaire
Émilie Sauguet
« Partir seul » sur un film
Bricoler son propre cadre de production
Jusqu’où fait-on un film seul ?

Chapitre 5. Le court-métrage, entre pari et investissement
Vincent Cardon, Olivier Pilmis, Laure de Verdalle
Conditions et aléas de production
Des logiques de pari plurielles dans un secteur hétérogène

Chapitre 6. La constitution des équipes techniques
Adeline Lamberbourg, Gwenaële Rot, Laure de Verdalle, Antoine Vernet
Sécuriser le recrutement des équipes techniques
Dynamique des recrutements et fragilité des carrières

Chapitre 7. Le monde clivé des agents de talents
Delphine Naudier, Olivier Roueff
Le territoire professionnel des intermédiaires
Une profession clivée

Chapitre 8. Construire la distribution artistique
Vincent Cardon, Wenceslas Lizé
« Monter une affiche »
Le recrutement des seconds et petits rôles

Chapitre 9. Décors et territoires
Gwenaële Rot
Chercheurs de décors
De l’idée à la réalité : composer avec l’existant
Les appropriations du décor

Chapitre 10. Fabriquer la lumière
Antoine Vernet
Concevoir et préparer la lumière
Négocier le plan à venir
Coopérer autour d’accords successifs

Chapitre 11. La mémoire de la scripte
Adeline Lamberbourg et Gwenaële Rot
L’œil et la mémoire du tournage au service de la « continuité »
Une place fragile au sein du collectif de travail

Conclusion
Gwenaële Rot et Laure de Verdalle
La dynamique des carrières cinématographiques
Les enjeux d’un contexte de production mondialisé

Bibliographie sélective

Dossier de presse
Le cinéma, terrain de choix pour la sociologie ? Clap… action !

Le cinéma, comme forme d’activité collective, constitue un terrain d’exploration sociologique très étendu et finalement assez méconnu. C’est ce que montre l’ouvrage collectif Le Cinéma qu’ont coordonné Gwenaële Rot (maître de conférences à l’Université de Paris 10, chercheuse à l’IDHE et chercheuse associée au CSO-Sciences Po) et Laure de Verdalle (chargée de recherche, membre du laboratoire Printemps). Dans cet entretien, elles reviennent sur ce travail et mettent en perspective leurs hypothèses et résultats. Un compte rendu de l’ouvrage paru dans L’Humanité le 24 septembre 2013 complète la présentation.

La suite : http://printemps.hypotheses.org/1811

Laboratoire Printemps
3 décembre 2013
Réalisation : William Dodé